Comment devenir un(e) bon(ne) gestionnaire?

Workplace
November 23, 2022
Sponsored by

Entre leadership, gestion de crise et de conflits, reconnaissance, équité, communication et flexibilité dans les conditions de travail, les attentes des équipes envers leurs gestionnaires se sont intensifiées au cours des dernières années. Ainsi, une restructuration est nécessaire sur les compétences et les rôles d’un gestionnaire. Quelle est la place d’un·e leader au sein d’une équipe? Quelle influence la productivité et la performance de l'organisation peut-il ou elle avoir?

Il faut dire qu’être gestionnaire, c’est une job à part entière.  

Être gestionnaire, c’est savoir gérer les attentes de son équipe en répondant aux demandes des membres de la direction, tout en gardant le cap sur la productivité et sur son propre bien-être.

Si vous vous sentez déjà submergé·e rien qu’en lisant ces premières phrases, pas de panique, cet article est fait pour vous.  

La posture de gestionnaire

Aujourd’hui, de bon·nes gestionnaires, ce sont d’abord des personnes capables de lire leur environnement de travail et de s’adapter à chaque personne qui le compose, sans être ni trop laxiste ni trop inflexible. Ils ou elles communiquent de façon transparente, claire et efficace mais aussi avec bienveillance et respect, et mettent l’équité au coeur de leurs méthodes de gestion et de prise de décision. Enfin, il est aussi attendu des gestionnaires de transmettre des valeurs humaines, de faire preuve de leadership positif tout en guidant leurs équipes, notamment dans les moments d’incertitude que traversent les entreprises.  

Cependant, toutes ces attentes ne seraient pas réalisables sans une approche humaine. Des gestionnaires efficaces sont des gestionnaires qui ont une bonne connaissance de soi, une bonne gestion de leurs émotions et par conséquent, une certaine agilité dans leur intelligence émotionnelle. Oui, être gestionnaire c’est avant tout savoir être humain, empathique, reconnaître les impasses et poser ses propres limites. Vos équipes savent qu’en tant que gestionnaire, vous n’avez pas forcément toutes les réponses et manquez parfois d’outils pour avancer ou répondre à une situation particulière. Être gestionnaire, ce n’est pas être un super-héro ou une super-héroïne mais faire preuve de bon sens, garder le cap et savoir amener son équipe à se développer et à s'épanouir ensemble.  

Les responsabilités du gestionnaire

En tant que gestionnaire, vous êtes des représentant·es de l’employeur, c’est-à-dire que plusieurs responsabilités vous incombent. Parmi celles-ci: offrir des conditions de travail justes, raisonnables, et respecter la santé, sécurité, dignité et intégrité psychologique et physique de votre personnel. Ainsi, vous voilà désormais responsables - et dans une certaine mesure imputables - du bien-être de vos équipes.  

Par conséquent, il est essentiel de continuer à vous développer professionnellement. Tenez-vous à jour des nouvelles obligations légales, des nouvelles pratiques, et des évolutions et tendances en matière de gestion des employé·es afin de vous permettre d’innover et de garder vos équipes motivées. Pour cela, plusieurs outils tels que des webinaires ou des newsletters font le travail pour vous et vous évitent des heures de recherche! Faites également bon usage de toutes les ressources que votre milieu de travail peut vous proposer : mentorat, formation, coaching, programme de soutien, etc. Et si ceux-ci n’existent pas, c’est peut-être un signe pour commencer à y penser!  

Gestionnaires, vous êtes la clé de réussite de vos équipes et de votre climat de travail. Ne le négligez pas et pour cela, vous pouvez faire appel à Nurau!

Sources

Tags

You might like these.